Commentaire à un blog relayant la polémique sur les OGM

Le 6 février 2013

« Chers Yann-Kindo et Anton Suwalki, nous vous remercions sincèrement de nous avoir habillés pour l’hiver. Tous, autant que nous sommes, le petit millier d’adhérent à Invitation à la Vie, nous voici en effet par la magie de votre plume élevés au rang de "catho bouddhistes" "barjots", de "guérisseurs" "délirants" et "mondains", à ce point "illuminés" que nous sommes d’ailleurs "grillés", mais quand même rassurés après avoir lu votre prose de réaliser que l’humanité ne doit rien aux plantes mais que son salut passera par les organismes génétiquement modifiés par des marchands de pesticides. Nous sommes également épatés par la rigueur scientifique de votre équation qui honore la rationalité que vous vantez: puisque le président et quelques adhérents d’IVI travaillent avec le laboratoire Sevene Pharma, ou en son sein, et que celui-ci travaille avec des scientifiques pour la validation de certains de ses produits, ces derniers sont de toute évidence de dangereux obscurantistes. Bon sang, mais c’est bien sûr.

Nous n’exprimerons qu’un regret, si vous voulez bien nous l’autoriser. C’est que vous n’ayez pas fait d’enquête chez IVI en prenant contact avec nous et de ne pas avoir établi –et pour cause puisqu’ il n’en existe pas -de lien entre le professeur Séralini, et notre association. Ceci nous vaut donc d’encombrer vos précieuses pages des quelques correctifs bien évidemment « croquignolesques » afin que vos lecteurs soit définitivement convaincus que notre groupe et son millier de membres, constitué de personnes de tous milieux, origines, opinions, confessions et croyances, est décidément bien infréquentable pour les gens intelligents et fiers de l’être dont vous êtes le digne représentant.

Invitation à la Vie est une association laïque d'inspiration chrétienne, ouverte à tous, qui rassemble et accueille des personnes de tous âges, de tous horizons sociaux et culturels, sans distinction de race, de nationalité, de religion, croyantes ou non, et qui a pour but l'accueil, l'écoute, la consolation et l'harmonisation. Les réflexions et propositions en matière de santé de certains des fondateurs du mouvement qui remontent à une trentaine d’années n’ont jamais fait l’objet de publications autres qu’à usage interne, et aucun médecin n’a jamais été condamné pour y avoir prêté l’attention qu’il a estimée légitime d’y porter. Nous ne disconvenons certes pas qu’un rapport parlementaire de 1995 a pensé pouvoir ponctuellement ranger notre association parmi des « sectes », mais vous n’ignorez pas que depuis lors la Miviludes a admis que le terme est impropre, et même inexistant en droit français, comme la jurisprudence le confirme régulièrement, et qu’il n’y a rien à signaler à notre sujet. Nous réfutons donc ces procès en sorcellerie, cette inquisition moderne, procédés qui valent d’ailleurs à la France des rappels réguliers par la Cour européenne des droits de l’homme. D’autre part, les liens de nos adhérents sympathisants ou partenaires avec telle ou telle entreprise – et par définition ces liens sont multiples, divers et variés avec toutes sortes d’entités dans tous les corps de métier - sont totalement étrangers à nos activités et inversement. Notre association n’est en effet ni un cercle, ni un club, ni un réseau, ni une loge, mais une structure apolitique et non confessionnelle d’écoute, de consolation, de réconfort et d’aide à l’apaisement pour des personnes à la recherche d’un meilleur équilibre dans un monde et un environnement dont vous conviendrez peut être avec nous qu’ils sont particulièrement stressant et agressif. Nous n’avons par ailleurs aucun lien avec le professeur Séralini qui n’est ni adhérent, ni sympathisant, ni donateur de notre association. Il a déclaré ne pas nous connaître et nous n’avons aucune raison d’en douter. Notre association n’a enfin aucun intérêt capitalistique ou financier dans la société Sévène Pharma.

Pour conclure, nous ne portons aucun jugement sur les travaux du professeur Séralini dans le domaine des OGM et n’en avons exprimé aucun. Nous nous étonnons donc que votre article mêle et mette notre association au service d’une polémique qui oppose les tenants et les opposants aux OGM autour de ces travaux.

Enfin, sachez qu’en effet Antenne 2 puis France 2 ont été deux fois et à dix ans de distance condamnées pour avoir détourné un reportage effectué sur Invitation à la vie de l’objet qui lui était assigné. Sachez également que par deux fois le Conseil départemental des médecins de Paris a été débouté et condamné aux frais au titre de poursuites pénales qu’il avait provoquées contre un médecin qu’il mettait en cause à raison de son intérêt pour des méthodes thérapeutiques auxquelles notre Association s’est intéressée. Nous ne voyons donc pas en quoi le rappeler relève de l’entourloupe, ni pourquoi un innocent ferait un bon coupable, et inversement, parce qu’il vous plairait qu’il en aille ainsi. »