Pèlerinage en Israël, 8-17 novembre 2013

Tout le jeu du pèlerinage est là, dans le passage permanent du singulier au collectif, dans l’écoute manifeste et respectueuse du plus grand nombre des révélations individuelles livrées en confiance par quelques-uns.

Se lever tôt.
Quitter son logis.
Franchir la nuit fraîche et humide, pour atteindre l’éclairage blanc de l’aérogare.
Retrouver les camarades pèlerins, à l’heure pour la plupart, dans une zone excentrée du terminal, devant l’espace réservé à l’enregistrement de la compagnie El Al. Derrière le cordon militaire, se soumettre à l’attente bon enfant avant le contrôle de sécurité.
Puis, au compte-goutte, vérification singulière, interrogatoire individuel, pointage des pattes blanches et criblage précis.

 Chacun prend patience et estime l’obligation de la manœuvre. Premier contact avec une réalité étrangère qui éloigne les habitudes et le confort. D’un seul coup, la paix en France prend un peu de valeur, et le principe de précaution d’Israël une évidence jusqu’ici, hors de ses frontières.
"Bienvenue dans le monde réel" semblent nous rappeler ces jeunes préposés à la sécurité qui s’emploient à nous jauger. Le sérieux l’emporte et les questions exigent une réponse vérifiable : pourquoi, où, combien de temps, qui ?
Le filtre est fin, l’attente longue, mais nous sommes près d’une soixantaine à obtenir notre carte d’embarquement.
D’autres nous rejoindront sur place. Depuis Marseille, une vingtaine, du monde entier une vingtaine supplémentaire. Et trente encore, à la fin du séjour.

Lisez la suite sur notre site des pèlerinages d'Invitation à la Vie 

 

Les anciennes marches qui menaient au temple de Jérusalem 

Les anciennes marches qui menaient au temple de Jérusalem

 

 

 


L'actualité d'IVI

Extraits de conférences d’Yvonne Trubert, fondatrice d’IVI

Il semble que vous n'avez pas de Flash Player installé. Cliquez ici pour aller sur la page de téléchargement.